signature

Jean-Luc Zattara, artiste plasticien

Né à Saint-Malo, j’ai commencé à peindre, il y a bien longtemps, en réalisant des marines sans doute inspirées par la beauté des paysages de la côte d’Emeraude…Au fil du temps, je me suis dirigé spontanément vers l’abstrait, les collages et les insertions en relief, ce qui m’a permis de me jouer des différentes techniques académiques, dans un cadre créatif et surprenant. Puis ma démarche artistique a évolué vers l’utilisation de ciment, technique que j’ai mis au point au cours des dernières années.

L’idée principale est d’enduire, à l’image d’un tableau, une surface horizontale en plastique avec des pigments dilués dans de l’eau. Divers films, mastics et inserts sont préalablement appliqués afin de créer des effets de volume. Après séchage des pigments, du ciment allégé et fibré est coulé dans un cadre de bois qui sert de moule, à la dimension du tableau. Le ciment absorbe les pigments, les lie et prend les formes désirées. Comparé à la peinture traditionnelle sur une toile, ceci revient à travailler et à imaginer son œuvre dans le sens inverse, en 3 dimensions, ce qui ajoute de l’imprévisibilité et de l’excitation au processus créatif. Une fois l’ensemble durci, l’opération de démoulage est un moment intense. On retourne l’œuvre qui se “révèle”, plus ou moins conforme à ce que l’on imaginait. Pour terminer, certaines couleurs sont intensifiées par l’application de peinture acrylique et la surface est cirée ou vernie. Chaque opération a dû être maîtrisée afin de proposer des œuvres au poids raisonnable, solides et durables.

Mélange passionnant d’émotions et de processus, chaque nouvelle réalisation est une aventure picturale et sculpturale, une exploration des possibilités infinies que procure le ciment en tant que médium et support.